Les sunday derbies de Camille d’Essayage

Après une invasion de bottes ces dernière semaines, un peu d’air frais et de changement dans les sunday shoes: Camille d’Essayage nous présente ses derbies d’amour! Envoyez-nous pour de vrai vos histoires de chaussures (pour de vrai, arrêtez de nous le promettre sans le faire!!) à contact [a]fromageetdessert. com

Qui aurait pensé que ce serait si difficile de faire le choix dans toutes mes chaussures du moment et de trouver ma paire préférée? Spontanément, je pense que si on m’avait demandé ma paire préférée, j’aurais répondu tout de go mes bottes marrons foncées plates (que je mets absolument tout le temps et avec tout) ou mes fausses Converses Bershka, parce qu’elles sont juste trop cools. Mais en réfléchissant à deux fois, ce n’est pas elles que je vais vous montrer aujourd’hui, mais des chaussures que je ne mets pas aussi souvent, loin de là.

Mes derbies gris souris, achetées chez Massimo Dutti, à Barcelone.

sunday-shoes-cam-2

L’achat impulsif par excellence. On a besoin de rien. On fait les boutiques quand même. On a pas envie d’acheter. On achète quand même. Faut être bête… Dépenser sans le vouloir. Surcharger sa penderie sans le vouloir. Culpabiliser en prime. Pas malin, franchement. Sauf que parfois, l’achat impulsif vire à la vraie bonne idée. A la pièce que l’on finit par adorer et porter de manière aussi compulsive qu’on l’a achetée.

Comme ces derbies, donc. Il est 9h, un lundi matin. Je travaille à Lyon à 14h. Je suis toute seule à l’aéroport de Barcelone. Début octobre. 25 degrés dehors. Massimo Dutti. J’aime bien cette marque. La boutique est jolie. Et puis j’aime bien cette marque. Je me répète, oui, cela s’appelle de l’auto-conviction. J’aime bien cette marque. Et ces derbies… Ah… Basses. Plates. Grises. D’un gris fragile. D’un gris sensible à la pluie. D’un gris pas très facile à porter. Pas très facile à assortir. M’en fiche : hop, achetées. J’ai foncé aux toilettes, sorti les chaussures, enlevé les étiquettes, enfilé les chaussures, jeté la boite, rangé mes vieilles ballerines. Adoptées.

sunday-shoes-cam

Maintenant je tremble dès qu’une goutte tombe dessus, de froid et de peur qu’elles ne s’abiment, mais non, rien de rien, je ne regrette rien. Elles sont hyper confortables, un peu des chaussons branchés. Elles sont un peu afaissées, hyper légères. Elles glissent et me donnent une démarche moins assurée que d’ordinaire. M’en fiche, je les aime.

Et le dimanche, je les aime encore plus, pour ce petit côté écolière sage et branchée que j’imagine qu’elles me donnent!

Crédit photos www.b-rob.com

sunday-shoes-cam-3

Marqué: , ,

10 commentaires

  1. J’aime bien le côté décalé que donnent les petits clous …

  2. c’est mignon les clous derrière et non pas devant comme on en voit tant…

  3. Je suis jalouse.
    ( Elles sont bien plus jolies que celles de sandro (blanc, cloutées) de cet été. Et sus à S…. ! )

  4. Moi je suis pas trop derbies mais c’est vrai que celles-ci sont très originales! ;-)

  5. Eheh, contente que mes chaussures coup de cœur vous plaisent ! Merci !!

  6. moi suis très derbies, et effectivement, les clous à l’arrière, c’est top!

  7. Mais elles sont pas avachies Cam !!!

  8. Chic et féminines, elles sont parfaites !

  9. Eh, merci les Fromages et m’dame Londoncam ! (PS : Cam, elles n’ont pas l’air avachies comme ça, mais il leur en faut pas beaucoup! Je les mets dans ma valise 24h et c’est le drame! Mais bon, m’en fiche, je les aime!)

Trackbacks

  1. Veste d'officier Chic Dressing à épaulettes et sequins | Camille d'Essayage

Donner mon avis